Vous n'êtes pas venus depuis longtemps? Ne craignez rien, nous vous avons gardé le meilleur!

Chantier : SUPAE PICARDIE- Collège Anne-Marie Javouhey - Senlis

voir le chantier en vidéo

I

I

I

I

Les vidéos sont produites par:

I

 

Chantier : Demathieu et Bard - ROISSY CDG

 

 

 

Nos aventures nous mènent aujourd’hui à l’aéroport CDG;

Pour être précis, le service automatique de transport:

lot 50 S, Station terminal 2 - gare.

Et parmi les travaux traités avec l’entreprise générale

Demathieu et Bard, un ouvrage consiste à franchir une

galerie existante enterrée. Pour cela, le projet prévoit la

réalisation de deux grands portiques fondés de part et

d’autre de la galerie, l’entreprise TJFR s’est vue confier

l’exécution des puits de fondation, ceux-ci sont prévus

dans un cadre métallique avec un blindage en planches

métro.

En réalité, devant la découverte d’anciens remblais

sablonneux gorgés des eaux d’un drainage existant d’une

efficacité douteuse, complétée par un rabattement de

nappes aléatoire, nous nous trouvons avec le phénomène

dit de "renard".

De ce fait, obligation de renforcer les cadres et de

remplacer les planches par des pal feuilles enfilées,

jusqu’à refus par battage manuel. Leur soudage sur les

cadres successifs assurera leur maintien pour continuer

le terrassement jusqu’au fond des puits.

Les vidéos sont produites par:

Chantier : EDF Gennevilliers

Vidéo 1

Pour le poste EDF de Gennevilliers, l'opération consiste à clôturer les galeries de prise et rejets d'eau en Seine. Ces galeries étant constamment immergées par l'eau de la Seine, la solution retenue est la suivante : créer des batardeaux pour couler du béton par immersion et pomper l'eau en amont.
Plus précisément le phasage est le suivant : Tout d'abord, nous effectuons le terrassement d'un puits blindé de 5 à 6 mètres au dessus de l'ouvrage, ensuite nous créons une ouverture sur l'ouvrage, nous confectionnons un caisson en palplanche et le posons au fond de la galerie. Nous assurons l'étanchéité parfaite à l'intérieur du caisson pour ne pas laisser échapper le béton.

Vidéo 2

Vidéo 3

Nous coulons le béton, puis colmatons l'ouverture restante entre le batardeau et la dalle de la galerie. Enfin nous évacuons à la pompe l'eau en amont en s'assurant de l'étanchéité du batardeau.On comprend bien qu'ici les conditions sont difficiles dans la mesure où l'eau circule en permanence en fonction du niveau changeant du fleuve et remplit les galeries en quasi-totalité d'une eau trouble très envasée.

Il a donc fallu faire appel à une équipe de plongeurs qui seul par détection manuelle et reliés au sol par radio peuvent s'assurer du parfait appuis des batardeaux sur les radiers et d'une quasi-parfaite étanchéité. Leur intervention est complétée par l'intervention d'un camion d'Hydrocurage qui pompe les vases des galeries.

Vidéo 4

 

Vous en voulez encore?! Juste pour le plaisir...

Chantier : Gare Chelles Gournay

Vidéo 1

Dans le projet du TGV Est qui consiste à créer une ligne grande vitesse, de nombreux ouvrages sont à construire mais d'autres existants sont transformés ou supprimés. C'est le cas de la gare de Chelles-Gournay ou une partie de celle-ci doit être démolie pour en recréer une nouvelle sous la future ligne LGV qui sera ici une voie supplémentaire.

Avant de supprimer l'ancien ouvrage, un mur de soutènement en béton armé butonné par profilés métalliques est exécuté contre le mur de l'ancienne gare, côté voie, celui-ci étant contreventé par la structure planchers-poteaux-poutres de la gare à démolir.

Vidéo 2

Pour commencer la démolition la pelle équipée de pinces commence à grignoter: l'acrotère, la dalle, les poutres et les poteaux. La pince de démolition va broyer le béton tout en coupant de telle manière à ne générer que de petits blocs.
Ce morcellement ne constitue pas de ce fait un maillage de démolition avec des blocs pouvant engendrer des risques pour le radier creux notamment. Quand une travée est démolie commence l'évacuation des gravois hors de la zone du radier creux par l'intermédiaire d'un chargeur.

Vidéo 3

La protection vis à vis des chutes de béton est alors déplacée à la travée adjacente tandis que le chargeur ou une pelle équipée en rétro évacue et charge les gravois dans des bennes.

Vidéo 4

Les fers en attente des poteaux et tous les aciers encombrants seront finallement coupés par un chalumeau. les aciers seront séparés ensuite des gravois bétons avant le chargement.

Vidéo 5

Enfin, nous procèderons à la désolidarisation des poutres encrées sur le mur de soutènement, la phase de démolition manuelle se fera après l'intervention de la pelle mécanique.Côté mur de soutènement, la pelle équipée de la pince va grignoter les poutres et la dalle de couverture jusqu'à 20 centimètres environ de leur extrémité.
Après débarras de l'ensemble des gravois tombés le long du mur de soutènement,il sera mis en place un échaffaudage roulant ou une nacelle téléscopique afin que les ouvriers puissent venir démolir en toute sécurité les 20 centimètres restant plus l'ancrage de 5 centimètres dans l'ancien mur de soutènement. Ceci pour permettre de découper les aciers à la meule.

 

Quand on aime...

Chantier : 26-28 Rue de Madrid Paris 8ème - PRADEAU MORIN

Voir la vidéo
Vidéo 1

A l'angle de la rue du Général Foy et de la rue de Madrid dans le 8ème arrondissement de Paris, PRADEAU MORIN réalise pour SOGELYM-STEINER, la rénovation d'un bâtiment pour le futur siège social du Crédit Immobilier de France,

Voir la vidéo
Vidéo 2

ils ont fait appel à la société TJFR pour l'infrastructure.
Le projet prévoit la réalisation de trois niveaux de parkings sous un bâtiment existant de style haussmannien .Les travaux de superstructures et d'infrastructures sont réalisés en même temps.

Voir la vidéo
Vidéo 3

La méthodologie consiste à exécuter tout d'abord les poteaux sur lesquels viennent prendre appui pas moins de 260 mètres linéaire de poutres réalisées en grande partie sur "tabourets" , en parallèle, une reprise en sous œuvre périmétrique par puits blindés alternés vient fermer la boîte.

Voir la vidéo
Vidéo 4
Le façonnage et la pose du ferraillage sont exécutés à 100% sur place compte tenu des difficultés d'accès . Les coffrages sont exécutés avec des panneaux manu- portables paschals . Les butonnages sont assurés par les planchers intermédiaires définitifs réalisés en phases avec les terrassements.
Voir la vidéo
Vidéo 5
Voir la vidéo
Vidéo 6

Les minis engins assurent les excavations et coltinages des terres jusqu'à une trémie située au centre de la cour intérieure . Enfin, la reprise des terrassements et l'évacuation des terres jusqu'à 9 mètres de profondeur est assuré par une pelle de 20 tonnes posée en poste fixe sur un plancher en béton au dessus de la cour intérieure. Cette pelle charge des camions de 15 tonnes qui se relayent .

 

Voir la vidéo
Vidéo 7

 


TJFR - 22, avenue Marie - 93250 VILLEMOMBLE
Tél : 01 48 54 13 35 - Fax : 01 48 54 57 80 - E-mail
© Copyright TJFR - 2003